Utiliser les interjections pour détecter les émotions

Amel Fraisse, Patrick Paroubek


Abstract
Bien que les interjections soient un phénomène linguistique connu, elles ont été peu étudiées et cela continue d’être le cas pour les travaux sur les microblogs. Des travaux en analyse de sentiments ont montré l’intérêt des émoticônes et récemment des mots-dièses, qui s’avèrent être très utiles pour la classification en polarité. Mais malgré leur statut grammatical et leur richesse sémantique, les interjections sont restées marginalisées par les systèmes d’analyse de sentiments. Nous montrons dans cet article l’apport majeur des interjections pour la détection des émotions. Nous détaillons la production automatique, basée sur les interjections, d’un corpus étiqueté avec les émotions. Nous expliquons ensuite comment nous avons utilisé ce corpus pour en déduire, automatiquement, un lexique affectif pour le français. Ce lexique a été évalué sur une tâche de détection des émotions, qui a montré un gain en mesure F1 allant, selon les émotions, de +0,04 à +0,21.
Anthology ID:
2015.jeptalnrecital-long.24
Volume:
Actes de la 22e conférence sur le Traitement Automatique des Langues Naturelles. Articles longs
Month:
June
Year:
2015
Address:
Caen, France
Venue:
JEP/TALN/RECITAL
SIG:
Publisher:
ATALA
Note:
Pages:
279–290
Language:
URL:
https://www.aclweb.org/anthology/2015.jeptalnrecital-long.24
DOI:
Bib Export formats:
BibTeX MODS XML EndNote
PDF:
http://aclanthology.lst.uni-saarland.de/2015.jeptalnrecital-long.24.pdf