Le traitement des collocations en génération de texte multilingue

Florie Lambrey, François Lareau


Abstract
Pour concevoir des générateurs automatiques de texte génériques qui soient facilement réutilisables d’une langue et d’une application à l’autre, il faut modéliser les principaux phénomènes linguistiques qu’on retrouve dans les langues en général. Un des phénomènes fondamentaux qui demeurent problématiques pour le TAL est celui des collocations, comme grippe carabinée, peur bleue ou désir ardent, où un sens (ici, l’intensité) ne s’exprime pas de la même façon selon l’unité lexicale qu’il modifie. Dans la lexicographie explicative et combinatoire, on modélise les collocations au moyen de fonctions lexicales qui correspondent à des patrons récurrents de collocations. Par exemple, les expressions mentionnées ici se décrivent au moyen de la fonction Magn : Magn(PEUR) = BLEUE, Magn(GRIPPE) = CARABINÉE, etc. Il existe des centaines de fonctions lexicales. Dans cet article, nous nous intéressons à l’implémentation d’un sous-ensemble de fonctions qui décrivent les verbes supports et certains types de modificateurs.
Anthology ID:
2015.jeptalnrecital-court.39
Volume:
Actes de la 22e conférence sur le Traitement Automatique des Langues Naturelles. Articles courts
Month:
June
Year:
2015
Address:
Caen, France
Venue:
JEP/TALN/RECITAL
SIG:
Publisher:
ATALA
Note:
Pages:
263–269
Language:
URL:
https://www.aclweb.org/anthology/2015.jeptalnrecital-court.39
DOI:
Bib Export formats:
BibTeX MODS XML EndNote
PDF:
http://aclanthology.lst.uni-saarland.de/2015.jeptalnrecital-court.39.pdf